Le Serviteur Souffrant  Isaie  53

L'auteur de l'Épître aux Hébreux ne citait pas la prophétie d'Isaïe au chapitre 53 qui eut tant de répercussions sur la manière de lire la Passion du Christ. Par contre des versets s'en trouvent sous la plume de Luc. Le diacre Philippe, baptisa un eunuque sur la route de Gaza après lui avoir commenté la prophétie du serviteur qu'il référait à Jésus.
Et voici, un Éthiopien, un eunuque, ministre de Candace, reine 'Éthiopie, et surintendant de tous ses trésors, venu à Jérusalem pour adorer,s'en retournait, assis sur son char, et lisait le prophète Ésaïe:... Il a été mené comme une brebis à la boucherie, et comme un agneau muet devant celui qui le tond, Il n'a point ouvert la bouche. Dans son humiliation, son jugement a été levé. Et sa postérité, qui la dépeindra ? Car sa vie a été retranchée de la terre.» Act 8,27...33

Ces versets 7 et 8 d'Isaïe 53, que Luc avait pris la peine de citer, lui faisaient peut-être  penser à Jésus qui, comparaissant devant Hérode, observa un silence propre à interroger le tétrarque. Mais exaspéré par ce silence même, Hérode l'humilia avec sa garde.
D'autres versets  de la prophétie étaient référés au Messie par les Rabbins qui s'interrogeaient sur son nom:
«Son nom est "le membre lépreux" et, comme cela est écrit, il  porta sûrement nos douleurs et nos chagrins : pourtant nous l'avons considéré comme un lépreux, frappé de Dieu, et  humilié».(Sanhédrin 98b).

Sinon, sans en reprendre le vocabulaire, ces paroles de Jésus évoquent le serviteur souffrant d'Isaïe:
«Qu'est-ce qui est utile à l'humain : gagner le monde entier, - se perdre alors soi-même - ou être dépouillé? Celui qui aura honte devant moi et devant des miens, devant lui le Fils de l'humain aura honte lorsqu'il viendra dans la gloire, la sienne, celle de son père et des saints envoyés.» Lc 9:25-26.

La Compassion  

 
Mais plus précisément, Jésus s'était appliqué à lui-même le verset 12:
«Il faut que s'accomplisse ce qui a été écrit de moi: il a été compté avec les sans-loi» Lc 22:37

“Avec”
: en Hébreu la particule “את” signifie auprès de, chez, avec.
Luc l'avait rendue par  un μέτα grec signifiant avec, alors que la LXX avait opté pour εν = parmi. Jésus se laissa compter avec les sans-loi. 
Avec”,  ce n'est pas  "à la place de".
Jésus qui fut crucifié entre deux larrons souffrit avec eux, partageant la même peine qu'eux ; comme l'un des deux reconnaissait son innocence  il lui promettait: «aujourd'hui, avec moi tu seras en paradis». Partage de la souffrance invitant au partage de la joie; il n'y avait pas substitution. Jésus ne se mettait pas à sa place, mais il endurait avec lui afin qu'avec lui il connaisse le paradis promis. Luc fut le seul à relater le dialogue entre les deux hommes et la promesse du paradis.


Souffrir pour

Pour Matthieu qui citait Isaïe, la compassion divine allait jusqu'à prendre sur elle les maux eux-mêmes:
"Il a pris nos infirmités et s'est chargé de nos maladies" Mt 8,17 citant  Is 53,4.

En parlant de la souffrance de Jésus dans sa première lettre, Pierre cherchait à atteindre le sens spirituel de la Passion:
"Le Christ lui aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple afin que vous suiviez ses traces : Lui qui n'a pas commis de péché et dans la bouche duquel il ne s'est pas trouvé de tromperie, lui qui insulté ne rendait pas l'insulte, dans sa souffrance ne menaçait pas mais s'en remettait au juste Juge, lui qui, dans son corps, a porté nos péchés sur le bois, afin que morts à nos péchés nous vivions pour la justice, lui dont les meurtrissures nous ont guéris…" (1 P 2,21...25)

« le SEIGNEUR a fait retomber sur lui la perversité de nous tous...Le SEIGNEUR a voulu le broyer par la souffrance» Is53:6-10
Le prophète parlait-il de la part de Dieu  ou bien donnait-il, d'une autre manière, la justification que les hommes avaient déjà donnée de leur attitude au v 4:
«nous l'estimions touché, frappé par Dieu et humilié»?
La souffrance subie  par le Christ était-elle une expression de l'intention divine?

Pierre lors de la Pentecôte estimait  que la Passion relevait du dessein de Dieu:
«lui par le dessein déterminé et la prescience de Dieu livré, en [le] prenant par la main des sans loi, en le fixant, vous [l']avez supprimé.» Ac 2:23D05.
Ce que l'assemblée des croyants  confirmait:
«Car ils se  sont rassemblés en réalité dans  cette ville contre ton saint  serviteur Jésus, celui que tu as oint Hérode et  aussi Ponce Pilate avec les nations  et les peuples d'Israël pour faire  tout ce que ta main et ton dessein avaient par  avance déterminé d'arriverAc 4:27-28.

Matthieu mettait l'accent sur la volonté du Père des Cieux dans une expression qu'il reprit quatre fois:
"Notre Père, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel; cf 6:10, 7:21, 12:50, 18:14.

Les annonces de Jésus sur sa Passion sont à la croisée des paroles des prophètes et de celles des Apôtres