Simon Cephas ou Pierre

 

Selon Luc, s'il y avait un ami de Jésus, c'était Simon Pierre.

Quand s'étaient-ils rencontrés pour la première fois?

Luc n'a pas estimé utile de le signaler. Jésus avait enseigné et fait des signes à Capharnaüm avant de se rendre à Nazareth, sa ville, et dès son retour sur les rives du lac de Galilée, il entrait dans la maison de Simon comme s'il en avait été familier. 

Quand il enseigna la foule depuis la barque, c'est dans celle de Simon qu'il se trouvait, non point seul mais avec Simon lui-même qui était l' auditeur le mieux placé.

 

    La pêche miraculeuse

barque galilee

La barque d'époque romaine de Ginnosar

Au terme de l'entretien, Jésus lui offrit de mettre la parole en pratique en retournant à la pêche; Simon qui, de nuit, avait pêché en vain, fit cette réponse surprenante gardée par le codex Bezae: "Seigneur je ne ferai pas semblant d'écouter, mais sur ta parole je lancerai mes filets".Il fit ce jour là une expérience profonde, entraînant avec lui les compagnons qu'il avait appelés à la rescousse de sa pêche miraculeuse.

Se rendant compte que ce signe venait de récompenser son acte de foi, il dit à Jésus qui l'avait accompagné dans cette pêche: éloigne toi de moi car je suis un homme pécheur.

.

    Le premier disciple 

Jésus l'avait appelé à le suivre après sa pêche miraculeuse pour faire de lui un pécheur d'hommes. Avec ses compagnons venus à son aide, il laissa tout : La cellule familiale évoquée par ces termes du livre de la Génèse au ch.2 allait servir de point de référence dans la nouvelle communauté qui se créait. Et Pierre quelques temps après de rappeler le fait :

- et nous , laissant tout, nous t'avons suivi.

- " Amen, je vous dis, il n'y a personne qui ayant laissé des demeures, ou des parents, ou des frères, ou des soeurs ou une femme ou des enfants en ce temps-ci à cause de la royauté de Dieu, n'obtienne le septuple dans ce temps-ci et dans l'ère à venir, une vie éternelle. Lc 18,29-30 D05

Premier à être devenu disciple, on ne s'étonnera donc pas qu'il ait été le premier nommé des Douze Apôtres que Jésus avait choisis pour lui-même (le verbe est à la voix moyenne); ce choix Jésus l'avait fait au petit matin après une nuit de prière sur la montagne. Il ne semble pas, selon Luc, que Jésus l'ait institué chef des Douze, du moins à ce moment là, puisqu'ils se disputaient pour savoir qui était le plus grand d'entre eux.

Qui était Jésus pour Simon? Il l'avait vu réanimer une jeune fille puis nourrir de pains une foule nombreuse. Aussi le disait-il le Christ, le Fils de Dieu (Lk 9:20 D05). Suite à sa confession de foi Jésus lui donna avec ses deux compagnons de le voir "sous un autre jour" en pleine nuit  sur la montagne; et Pierre proposa de dresser des tentes à son intention et celle de Moïse et d'Elie qu'il avait identifiés sans même s'en rendre compte.

Son surnom Pierre lui avait été donné par Jésus, mais quand? A suivre Luc, le soir de la Cène Pierre faisait le serment d'être à jamais fidèle à son maître; mais Jésus, qui jusque là l'avait appelé Simon le reprit vertement en lui disant:

"Petre! Le coq n'aura pas chanté que trois fois tu m'aies renié!".

Cette exclamation voulait l'avertir: coeur de pierre attention à toi!

Lorsqu'il se rendit compte qu'il venait par trois fois de renier son maître, en sa présence, que fit Pierre? Il sortit pleurer ...était-ce bien la première chose à faire? Car dès qu'il fut sorti, les gardes se défoulèrent sur Jésus l'invectivant lui et ses disciples avec. Pierre n'était plus en mesure de s'opposer à ce qui allait suivre et il n'y eut pas de voix, pour s'élever au procès conduit par Pilate, contre la condamnation à mort; mais se fit entendre depuis la foule: "crucifie le".

Jésus serait apparu personnellement à Pierre le jour de sa Résurrection avant de se montrer aux Onze réunis avec des disciples. Son reniement pardonné, Pierre put assumer le rôle de leader rendu nécessaire par le départ du Christ. Dès la Pentecôte il prit la parole en public et témoigna de sa connaissance profonde des écritures et de l'éclairage qu'elles étaient pour lui dans sa connaissance de Jésus. Il n'était pas un lettré et il étonna les grands-prêtres par sa force de conviction à travers laquelle on reconnaissait l'enseignement de Jésus (Ac 4-13). De sa foi en Jésus et de son approche des Ecritures il fit bénéficier les premiers croyants en la Résurrection.

Le traumatisme causé par la trahison de l'un des Douze, qui n'avait su résister à une rançon promise, semble avoir durablement marqué le coeur de Simon-Pierre. On le voit en effet dans l'épisode du remplacement de Judas; alors que Barnabé était tout désigné pour tenir ce rôle c'est Matthias qui l'obtint par tirage au sort. L'argent fut cause de traumatisme dans l'histoire d'Ananias et Saphira (Ac 5,1 et sq) qui gardèrent pour eux une partie du bien vendu. Pierre exerça à leur égard une tyrannie sans précédent qui semble lui avoir coûté son rôle de leadership ou de gouvernement; en effet au chapitre 6 alors qu'il était nécessaire de prendre une décision par rapport aux biens et à leur distribution, c'est l'assemblée des Douze qui décida de faire appel à sept Diacres et non Pierre seul comme c'était le cas aux chapitres précédents. Ayant rejoint le diacre Philippe en Samarie, il eut une réaction excessive par rapport au mage Simon qu'il jeta dans la peur de la damnation parce qu'il lui avait proposé de l'argent contre l'imposition des mains pour recevoir l'Esprit Saint (Ac 8,18).

Alors que Jésus n'était pas entré sous le toît du centurion c'est à Pierre que cela fut réservé. Il est à peu près certain que le centurion de l'évangile et celui des Actes sont un seul et même personnage. Pierre avait entendu Jésus s'exclamer sur sa foi et il n'opposa pas de résistance quand il reçut en vision l'ordre de se rendre chez Corneille qui fut le premier incirconcis à recevoir l'Esprit Saint et Pierre, le premier à voir la conversion d'un païen.

Emprisonné par Hérode Agrippa I, il fut sorti de prison de manière miraculeuse par un ange du Seigneur alors que Jacques venait de mourir sous l'épée du tyran. Luc parle encore de lui lors de l'assemblée de Jérusalem qui vers 48 avait réuni autour de lui non seulement Jacques et Jean mais Paul et Barnabé pour tenir conseil sur les chrétiens qui suivaient les coutumes de Moïse sans toutefois être circoncis.

Ensuite on sait par la lettre aux Galates que Pierre s'était rendu à Antioche; là Paul lui reprocha de ne pas participer aux repas que prenaient les païens devant les émissaires de Jacques.

Tout ce que l'on sait ensuite de Pierre reste conjecturel comme sa venue à Rome. Un petit monument dédicatoire au milieu d'un cimetière sur lequel fut bâti la basilique constantinienne de st Pierre fut retrouvé dans les fouilles; mais rien ne prouve assurément que ce mémorial concernait Pierre lui-même.

Quoi qu'il en soit , se substituant à Romulus et Remus - les deux jumeaux fondateurs de Rome Pierre et Paul devenaient les nouveaux fondements de la ville Sainte. L'initiale latine de chacun de leur nom correspondait à la seconde lettre grecque R (rhô) du chrisme créé à l'époque constantinienne (avec les lettres grecques Xhi et Rhô -les deux premières du nom Christ et avec l' Alpha et l'Oméga).

chrisme

 

Pierre avait été le premier à entendre et à mettre la parole en pratique; le premier à appeler d'autres à la rescousse, le premier à tout quitter pour devenir pêcheur d'hommes, le premier à reconnaître en Jésus le Christ, le premier des Douze, le premier à prendre la parole au matin de la Pentecôte, le premier à évangéliser un païen et à offrir la parole du Christ aux incirconcis. Son charisme n'était pas tant celui de gouverner la communauté que de lui insuffler chaque fois un nouvel élan en ouvrant des voies nouvelles.