Commentaire de l'Évangile de Matthieu selon le codex Bezæ Cantabrigiensis, chapitre 8







Photographies du Manuscrit :
      Cambridge Digital Library

detail






Cités de la côte ouest du lac de Tibériade Gadara Hippos, Gergesa.
28 Et arrivant sur l’autre [rive], au pays des Géraséniens, vinrent à  sa rencontre deux démoniaques.
La région des Géraséniens c'était le teritoire des citoyens de la ville de Gérasa (actuelle Jerash) qui se situe à 70km de la rive Sud du lac.  Les trois Synoptiques sont en accord sur ce point dans le texte du codex Bezæ. Flavius Josèphe connaissait lui aussi cette “région des Géraséniens” (AJ XIII, 15.5) dont le territoire devait être mitoyen d'Hippos et de Gadara.
L'analogie onomastique de  Gerasa,  Gadara et Gergesa et surtout  leur proximité topographique avec les rives du lac (Gadara est à 5km de la rive et Gergesa sur la rive même ne présente pas d'escarpement)  a valu la mutation de Géraséniens en Gadaréniens ou Gergéséniens, laissant supposer à une erreur initiale du rédacteur; mais celle-ci est loin d'être prouvée.
Dans la péricope, en effet, il est fait mention de “la ville” mais sans que celle-ci soit nommée. Ce pouvait être aussi Hippos qui surplombait la rive Est, et les habitants de la ville de Gerasa pouvaient disposer de terres en bordure du lac.

La Péricope selon les Synoptiques

Matthieu VIII Marc V Luc VIII
28 Et en arrivant de l’autre côté, au pays des Géraséniens,
vinrent à sa rencontre deux démoniaques, sortant des tombeaux, si brutaux que personne ne pouvait passer
par ce chemin
.







29 Et voilà qu’ils poussèrent des cris, disant:
Quoi à nous et à toi Jésus Fils de Dieu ?
Es-tu venu ici, avant le temps, pour nous tourmenter ?




















30 Or il y avait, loin d’eux, un troupeau de porcs
nombreux en train de paître. 31 Or les démons l’interpellaient en disant : Si tu nous expulses, envoie-nous dans le troupeau de porcs.
32 Il leur dit : Allez ! Sortant alors, ils s’en allèrent dans les porcs; et voilà que fit une embardée tout le troupeau
de l’escarpement dans la mer
et il périrent dans les eaux.


33 Les gardiens prirent la fuite
et s’en furent à la ville rapporter toute l’affaire contre les démoniaques.
34 Et voilà que toute la ville
sortit au-devant de Jésus ;
et lorsqu’ils le virent, ils l’interpellèrent de façon à ce qu’il passe leurs frontières.
1 Ils arrivèrent sur l'autre rive
et dans le pays des Géraséniens. 2 Et eux descendant de la barque, aussitôt vint au-devant de lui un homme, sortant des sépulcres, dans un esprit impur.
3 Il avait sa demeure dans les sépulcres, et même avec des chaînes personne ne pouvait plus le lier. 6 Ayant vu Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui, 7 et s'écriant d'une voix forte il dit:
Quoi à moi et à toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut? Je t'adjure par Dieu, ne me tourmente pas.

4 Car souvent il avait été lié par des entraves et des chaînes; il rompait celles dans lesquelles il était lié et il brisait lesentraves et rien ne pouvait le dompter. 5 Nuit et jour, dans les montagnes et dans les sépulcres il était à crier, et à se frapper avec des pierres.
8 Car Jésus lui disait: Sors, esprit impur, de cet homme!  9 Et, il lui demandait: Quel est ton nom? Et il répondit:Légion est mon nom, car nous sommes beaucoup.   10 Et il le priait beaucoup de ne pas les envoyer hors du pays.  
11 Or il y avait là, vers la montagne, un troupeau de pourceaux qui paissaient.  
12 Et les démons le prièrent,
disant: Envoie-nous dans ces pourceaux, afin que nous entrions en eux.  
13 Et aussitôt le Seigneur Jésus les envoya dans les pourceaux et en sortant les esprits impurs entrèrent dans les pourceaux.
 Aussi le troupeau se précipita de l'escarpement dans la mer: environ deux mille,
et ils se noyèrent dans la mer.  
14 Ceux qui le faisaient paître s'enfuirent, et répandirent la nouvelle dans la ville et dans les champs et on sortit voir ce qui était arrivé.  
15 On vint auprès de Jésus, et on le vit le démoniaque, assis,
vêtu, et dans son bon sens; et on fut saisi de frayeur.
16 Ils leur racontèrent ce qui était arrivé, ceux qui avaient assisté: comment cela survint
à lui le démoniaque et aux pourceaux. 17 et ils le supplièrent de quitter leur territoire.   18 Aussi montant dans la barque, se mit à le supplier le démoniaque pour qu'il soit avec lui. 19 Or Jésus ne le lui permit pas, mais il lui dit: Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que pour toi Dieu a fait,
et qu' il a eu pitié de toi
. 20 Et Il s'en alla, et se mit à publier dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous furent dans l'étonnement.
26 - Ils accostèrent alors dans la région des Géraséniens, laquelle est du côté opposé de la Galilée. 27 - Et ils débarquèrent sur la rive, et vint à sa rencontre un homme, hors de la ville qui avait des démons depuis de longs temps, qui de vêtements ne portait pas, et dans une maison ne demeurait pas, mais dans les tombeaux.


28 - Or voyant Jésus, il cria d'une voix forte; il dit
" Quoi à moi et à toi *Fils du* très-Haut? je te prie
ne me tourmente-pas"
.
29
- Il disait en effet au
démon impur : "sors de
l'humain"
; car, de nombreuses fois il s'était emparé de lui: en effet, il était lié de chaînes, étant aussi tenu par des entraves;
et il rompait les liens, car il était poussé par le démon vers le désert.

30
- Or Jésus l'interrogea, disant:
" quel nom est à toi?" il dit alors: "légion, un nom pour moi"; en effet nombreux étaient les démons *.

31
- Ils suppliaient alors qu'il ne les somme pas de s'en aller vers l'abîme(ἄβυσσον)
32 - Or se trouvait là un troupeau de porcs paissant dans la montagne; ils le suppliaient alors
pour qu' ils s'introduisent dans les porcs.


Lui, le leur concéda.
33
Sortant de l'humain, les démons se précipitèrent dans les porcs; le troupeau se précipita alors de l'escarpement dans le lac
et se noya.

34 - Or les gardiens ayant vu
ce qui était survenu, s'enfuirent et rapportèrent à la ville et aux champs. 35 Alors, arrivant de la ville et contemplant, assis,
le démoniaque, sain d'esprit
et vêtu, assis aux pieds de Jésus, ils eurent peur.
36 - Ceux qui avaient vu, leur racontèrent en effet comment fut sauvé le lion. 37 Tous demandèrent alors
à Jésus - la région même des
Géraséniens - de s'en aller de chez eux; en effet ils étaient oppressés d'une grande peur; remontant alors, ils s'en retourna.
38
- Or, l'homme de qui étaient sortis les démons lui demandait de se joindre à lui; il le libéra alors en disant: 39 - “Va vers ta maison en racontant tout ce que pour toi Dieu a fait ”. Et descendant vers la ville, il proclamait tout ce qu'avait fait pour lui Jésus.

La péricope est réduite en Matthieu qui n'a gardé qu'une synthèse de l'histoire détaillée par Marc et sans référence au récit de Luc.
Il est significatif que l'évangéliste, soucieux de ne pas déprécier l'armée romaine, n'ait pas mentionné le nom “légion” (de démons) que se donnait le démoniaque.

L'homme (deux chez Matthieu) étant tellement possédé, ce n'est pas lui qui s'est mis à parler avec Jésus mais les démons qui avaient pris les commandes de sa vie.
Reste à comprendre pourquoi Jésus accéda à la demande de ces derniers : S'introduire dans les porcs plutôt que de descendre dans l'abîme. Ce terme désigne à la fois une grande quantité d'eau et les abîmes du fond des mers, ce qui correspond ici au fond du lac ; toutefois il détient aussi une connotation particulière et symbolique désignant l'opposé du paradis céleste en Rm 10.6-7 comme dans l'Apocalypse (Ap. ch. 9, 11, 17 & 20). Marc & Matthieu qui n'étaient pas familiers de ce terme et de sa connotation ont parlé d'une expulsion hors du pays (ce qui ne signifie pas grand chose pour des démons).

Or en se réfugiant dans les porcs, les démons ne s'en précipitèrent pas moins d'eux-mêmes dans les eaux du lac. À quoi correspondent ces démons : aux âmes de décédés qui ne trouvent pas la paix et qui hantent le cosmos ? En rejoignant l'abîme redoutaient-ils l'enfer?
Avant le temps” fait allusion au “jour du Jugement” auquel Matthieu a souvent fait  référence.  Les démons auraient souhaité ne pas être importunés avant le temps pour jouir le plus longtemps possible de la possession des êtres vivants. Et bien que Jésus ait accedé à leur requête en se précipitant dans les porcs il se précipitèrent tête première dans l'abîme. Ils ne pouvaient en effet se tenir dans ces animaux ayant été créés avec une dignité d'une autre nature que la leur.

L'heureuse délivrance de l'homme pouvait rejaillir sur ses condisciples voués aux idoles et dont il avait été le bouc-émissaire pendant longtemps. Après l'exorcisme Luc écrivait que Jésus l'avait libéré : de la peur de se retrouver à nouveau dominé par des démons?

En arrêtant son récit trop tôt, Matthieu qui n'a pas fait part de la guérison de l'homme, laisse son lecteur sur l'impression même des Géraséniens qui, avec les porcs, semblaient regretter aussi les démons.