Commentaire de l'Évangile de Matthieu selon le codex Bezæ Cantabrigiensis, chapitre 10







Photographies du Manuscrit :
Cambridge Digital Library

detail






Sont rassemblées au chapitre X de Matthieu des admonestations de Jésus à ses douze apôtres avant qu'ils ne partent en mission.
En Marc et en Luc elles sont éparses, car c'est au fur et à mesure des situations rencontrées, que Jésus parlait de l'attitude à adopter.

1 Et appelant à lui ses 12 disciples
Douze disciples : Ce chiffre apparaît pour la première fois en Matthieu ; selon lui, Jésus n'aurait eu que ces douze disciples, les douze  apôtres; il les envoya directement en mission avec des recommandations (qui ont leur parallèle en Luc 10) suivies, à partir du v.17, d'une invitation à la vigilance devant les persécutions qui attendent le disciple.
Selon Mc 3.13, Jésus choisit douze apôtres parmi ses disciples pour être avec lui et former un groupe autour de lui.
Selon Luc, il choisit douze apôtres parmi ses disciples, les forma par des enseignements et des signes (Luc ch 6, 7, 8; Mc ch 3,4,5) avant de les envoyer en mission (Lc 9.1, Mc 6.7). Ensuite, il envoya tous ses disciples au nombre de 72, deux par deux en développant ses consignes (Lc ch10).

Il leur donna pouvoir [sur] des démons impurs de manière à les expulser et à prendre soin de toute maladie et de toute infirmité.
“donner pouvoir [sur] des démons” : Expression identique en Mc 6.7 où fait défaut également la préposition ἐπὶ suivie de l’accusatif ; cette préposition est nécessaire (cf Lc 9.1, 19.17), car sans elle et suivie du seul génitif (comme en Lc 22.53, Jn 17.2, Ac 26.18) l’expression tend à conférer aux disciples le pouvoir même des démons impurs ; aucune autre citation néotestamentaire ne vient justifier l’absence de la préposition. Matthieu n’a pas rectifié Marc sur ce point pas plus que les traducteurs latins. Ce sont les copistes des mss E F L 2 qui ont introduit en Matthieu (et Δ en Marc) la préposition κατὰ, qui suivie du génitif signifie “contre”.
Prendre soin des maladies et des infirmités constitue un autre oxymore déjà souligné (cf Mt 9.35).

2 Le premier Simon dit Pierre & André son frère
L'insistance sur le “premier” à être appelé est dans le parallèle de Lc 6.14 D05 et Italaa rl .
À la différence de Luc (6.15, 22.34) & Marc (3.16), Matthieu ne disait pas si Pierre avait reçu son nom de Jésus lui même, laissant penser à un titre plutôt qu'à un surnom (cf Mt 16.18). Matthieu nommait André juste après son frère comme Luc (6.15) mais à la différence de Marc (3.18) et d'Actes 1.13 qui le plaçaient après les deux fils de Zébédée et sans préciser qu'il était le frère de Pierre.

3 Matthieu le collecteur ...et Lebbée.
C'est dans cet évangile que le collecteur appelé par Jésus à le suivre reçoit le nom de Matthieu ; il est compté parmi les douze, Jésus n'ayant pour disciples que ses douze apôtres.
Il est significatif que Matthieu à la suite de Marc, n'ait pas retenu dans la liste des Douze et juste avant Juda Scarioth, Juda le frère de Jacques ; Juda et Jacques étaient chacun l'auteur d'une épître canonique; les deux évangélistes lui ont préféré un inconnu Lebbée. Ce nom évoque celui de Lévi (les lettres b & v étant semblables en hébreu), et c'est à la tribu de Lévi qu'étaient rattachés les prêtres.
Ainsi le nom de Lebbée, qui est en Marc 3.18 dans le codex Bezæ et l'Itala, apparaît  aussi dans la liste des Douze dressée par Matthieu, dans les mss C, D, K, L, M, N, U, W etc ; il a été remplacé par Thaddée  (nom araméen, taddà désignant la poitrine, siège du cœur et du courage) en B א 124 788 , et l'ajout “surnommé  Thaddée” en K, L, M, N, U, W... et les nombreux manuscrits de la tradition byzantine. Dans le texte originel, Matthieu suivait Marc en insérant le nom de Lébbée juste après celui de Jacques fils d'Alphée.

4 Judas Scarioth
Judas est dit “Scarioth” tout le long des évangiles de Marc et de Matthieu dans le codex Bezæ. Selon Luc, à partir du moment où Judas s'entendit avec les grands prêtres pour leur livrer Jésus contre rançon, il fut appelé “Iscarioth”. Les deux orthographes sous-tendent un jeu de mots entre le Judas intendant de la communauté (סחר, sarer, celui qui commerce), et celui qui va se laisser acheter ( יסחר cf Lc 22.3).
Ce jeu de mots n’a pas été répercuté par Marc (14.10) ni par Matthieu. Aussi, la tradition d'Iscarioth s'est imposée dans l'ensemble des manuscrits par référence à Jn 12.4 (Ich Karuoth, homme de Caruoth).

5 Σαμαριτανῶν
Une orthographe unique dans un unique emploi par Matthieu et calquée sur le latin samaritanus/samaritanorum. Les deux lettres αν ont été bizarrement grattées, ou recouvertes d'une manière qui fait tache sur la page du manuscrit.

9 Ne vous procurez ni or ni argent ni chalque
Ni or ni argent : il s'agit du métal ; si les apôtres en avaient possédé auraient-ils seulement pensé à s'en munir sans craindre d'être détroussés?

C'est la monnaie d'argent (ἀργύριον) qui figure dans le parallèle lucanien 9.3 et le chalque dans celui de Marc 6.8. Ce récit de Matthieu est parallèle à l'envoi des 72 en Luc, tandis que la notification du “chalque” correspond à la monnaie grecque connue de Marc (6.3 et 12.41). Au v.11 κονιορτός, poussière se retrouve dans les parallèles de Luc selon D05 (ch10 et 9). De fait, il est clair que Matthieu a compilé les deux récits d'envoi des disciples de Luc avec celui de Marc.

10 En effet l'ouvrier est digne de sa nourriture.
“Digne de son salaire” selon Luc 10.7 pour qui Jésus recommandait à ses disciples d'accepter la nourriture offerte en échange du soin moral physique et spirituel qu'ils dispenseraient. À la place qu'elle occupe en Matthieu, la phrase semble vouloir dire que le disciple est digne de recevoir sa nourriture s'il se déplace dans les conditions d'ascète sans chaussures ni bâton, ni sac, ni argent.

11 La ville dans laquelle vous entrerez en elle, examinez qui en elle est digne.
La triple répétition de “en elle”, à moins qu'elle ne soit volontaire est le signe d'un embarras rédactionnel. Jésus proposait de discerner d'abord la maison où entrer en enquêtant dans la ville à la recherche d'une “maison digne”.
Selon le parallèle Luc 10.5-7, Jésus invitait ses disciples à adresser un message de paix dès la première maison où ils entreraient et à y rester s'il s'y trouvait un “fils de paix” plutôt que de passer d'une maison à l'autre.

12 En entrant dans la demeure (οἰκία), saluez-là en disant : Paix à cette maison.
Jésus recommandait-il de saluer les murs ? Le grec οἰκία désigne la demeure en ses murs ; οἴκος la maison et l'ensemble des habitants qui la constituent. C'est donc οἴκος qui revêt le sens figuré de maison au sens de famille.
La salutation de paix qui est dans plusieurs manuscrits (D05 L W Θ f1-13) fait défaut dans la majorité.

13 Si la demeure en est digne, votre paix sera sur elle, sinon votre paix retournera vers vous.
Même remarque que précédemment sur οἰκία; votre paix retournera vers vous est en Lc 10.6D05

Fra Angelico
Jugement dernier, Fra Angelico ,1450. Tempera sur bois, Museo San Marco
15  Amen je vous dis : ce sera plus tolérable pour le pays de Sodome et de Gomorrhe dans le jour de jugement que pour cette ville là.
S'adressant à Capharnaüm Jésus disait encore : ...ce sera plus tolérable au jour de jugement que pour vous (toi). Mt 11.22 &24
Ces phrases sont le parallèle de Luc 10.12 , où “au jugement” ne figure pas dans le codex Bezæ.
“Au jugement” a son origine en particulier dans les Psaumes :
“Le Seigneur siège à jamais ; il a préparé son trône pour le jugement.” Ps 9.7.
Le Psalmiste appelait un jugement divin contre les adversaires du peuple de Dieu ; ce thème n’apparaît ni en Luc D05 ni dans les Actes, ni en Marc, ni dans les épîtres pauliniennes ; c' est une dynamique de l’évangéliste Matthieu qui, sans jamais parler de “jugement dernier” usait des expressions au jugement (Mt 5.21-22 ; 12.18,41-42 ;23.23,33) et au jour du jugement (Mt 10.15 ;11.22, 24 ; 12.36). Si ces expressions ont pu être insérées ici ou là chez les deux autres Synoptiques, c'est par un besoin d'harmonisation.
Au jour du jugement n'est pas en Mc 6.11 dans les grands onciaux א B D L ; au Jugement est absent de D05, du papyrus  P45, du ms 1241, de Ite  en Luc 10.14 & Luc11.29, et de D(05) en Luc 11.32; ce jour là sensé référer au jour de jugement ne figure pas non plus en Luc 10.12  là où D05 et l’Italad,e comportent “dans la royauté de Dieu”.

Selon  Luc le sort de l’individu se décide à sa mort (cf. la parabole du riche et de Lazare ch 16,  le  bon larron ch 23) et non lors d’un jugement final qui interviendrait au terme de la succession des générations permettant au fantasme des réincarnations de se glisser dans l'intervalle.
Car selon le Psaume 1.5, les méchants ne se lèveront pas au jugement;  cela signifie que le jugement  consistera en un rassemblement des justes, et non en une séparation des justes d'avec les méchants.
Si le principe d'un “jugement” est biblique, sa traduction par Matthieu avec un jugement final au dernier jour fait intervenir le thème plus tardif de la période grecque répercuté par Dn12.2 repris par Jn 5.29 et le Livre de Judith (qui n'appartient pas au canon judaïque) :
Malheur à la nation qui s’élève contre mon peuple ! Car le Seigneur, le Tout-Puissant, se vengera d’elle, il la visitera au jour du jugement, il livrera leur chair au feu et aux vers, afin qu’ils brûlent et qu’ils éprouvent ce supplice éternellement. ” (Jdt 16.17)

16 Devenez donc rusés comme les serpents et très simplifiés comme les colombes.
Cette seconde partie du verset est propre à Matthieu alors que la première (je vous envoie comme des brebis au milieu des loups) est le parallèle de Luc 10.3. Au superlatif ἀπλούστατοι, très simplifiés, de D(05) les copistes ont préféré l'adjectif ἀκέραιοι, purs. Inciter le disciple à la candeur de la colombe alliée à la ruse du serpent est un de ces oxymores dont Matthieu avait le secret.

17-21 L'Esprit du Père
Jésus avait préconisé à ses disciples de ne pas s'inquiéter d'avance de leur défense car celle-ci leur serait inspirée au moment de leur comparution devant les gouvernants, par l'Esprit Saint selon Marc, par l'Esprit Saint Sagesse du Christ selon Luc, par l'Esprit du Père selon Matthieu.

Matthieu X
Marc XIII
Luc XII Luc XXI
17 ...Ils vous livreront en effet aux sanhédrins et dans leurs synagogues ils vous fouetteront ;18 et devant des gouvernants vous serez traduits à cause de moi pour un témoignage pour eux et pour les nations.
19 Lorsqu’ils vous livreront,
ne vous inquiétez pas de comment ni de ce que vous direz, [...] 20 car ce n’est pas vous qui parlerez mais l’Esprit du Père
parlant en vous.







21 Un frère livrera un frère à la mort et un père un enfant,
et se dresseront des enfants contre les parents et les feront mourir 22 Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom;
mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.
9...Ils vous livreront
aux sanhédrins et
aux synagogues; vous serez fouettés devant des gouvernants et des rois vous serez traduits à cause de moi en témoignage pour eux 10 et auprès de toutes les nations 11 Et lorsqu'ils vous emmèneront  vous livrant ne vous souciez pas par avance de ce que vous direz, mais ce qui vous sera donné à cette heure là, dites-le car ce ne sera pas vous
qui parlerez mais l'Esprit Saint.
12 Et un frère livrera [son] frère à la mort,
et le père [son] enfant
et les enfants se soulèveront contre [leurs] parents
et ils les feront mourir.
13 Et vous serez haïs
de tous à cause de mon nom.

Celui qui persévérera en vue de la fin,
celui-là sera sauvé.
11 lorsqu'ils
vous porteront vers les synagogues,
et les chefs, et les autorités,
ne vous inquiétez pas à l'avance de comment * vous vous défendrez
ni de ce que vous direz. 12 - En effet le Saint Esprit vous enseignera
en cette heure là ce qu'il importe de dire.
12 -  Ils vous poursuivront vous livrant aux synagogues et aux prisons, vous faisant comparaître
devant rois et gouvernants
,
à cause de mon nom;
13 il en résultera pour vous un témoignage. 14 Mettez donc
en vos coeurs, de ne pas vous défendre en vous étant exercés d'avance. 15 Moi, en effet, je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle ne pourront s'opposer  tous vos contradicteurs.
16 Vous serez livrés par des parents et des frères et des proches et des amis, et ils feront mourir d'entre vous; 17 - et vous serez haïs par tous à cause de mon nom, 18 et un cheveu de votre tête ne se perdra pas. 19 Dans votre endurance, gagnez
vos âmes! ...

.

En vert : versets similaires en Matthieu & en Marc
En bleu : versets similaires en Marc  Matthieu  et Luc XII
En orange : versets similaires en Marc  Matthieu  et Luc XXI
En rouge : versets similaires en Marc,  Matthieu, Luc XII et XXI.
En noir : ce qui est propre à chacun.

Les versets similaires de Marc et de Matthieu ont leur parallèle en Luc XXI (12-17) avec une référence à son chapitre XII et à l'ordre de ne pas s'inquiéter d'avance, de manière à faire confiance à l'enseignement dispensé par l'Esprit. En synthétisant les deux extraits lucaniens, Matthieu s'est aussi aligné sur Marc, mais il en a transposé le contexte apocalyptique dans les exhortations faites aux apôtres avant leur envoi en mission.
Ce sont les autres exhortations, celles des versets  28 à 35 (ignorés de Marc), qui sont l'exact parallèle des versets 4 à 10  du chapitre XII de Luc. Comme Marc, Matthieu a  travaillé à partir des écrits de Luc, tout en les amendant ; car, selon lui, ce n'est pas le don de sa propre sagesse que Jésus promettait à ses disciples, mais le don de l'Esprit du Père. Là serait l'origine du conflit portant sur les processions trinitaires  “ex Patre (Filioque) procedit” opposant Catholiques et Orthodoxes.

19 [vous sera donné à cette heure là ce que vous direz].
Cette phrase est absente de D05, L, 788 notamment. En provenance de Mc 13.11, elle accentue le caractère charismatique de la défense.

23 Si dans l'autre ils vous poursuivent, fuyez dans l'autre.
Cette phrase a été reformulée dans les mss L W Θ 565 788  f1-13sous la forme: Si hors de celle-là ils vous poursuivent, fuyez dans l'autre.

27 Ce que je vous dis dans la ténèbre dites-le à la lumière, et ce qu'à l'oreille vous entendez, clamez-le sur les toits.
Les disciples se voyaient enjoints de divulguer les mystères que leur révélait Jésus. Ce verset est un parallèle de Lc 12.3 mais avec inversion des sujets  : tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l'oreille dans les chambres sera proclamé sur les toits. Par ces paroles Jésus prévenait ses disciples contre toute hypocrisie et duplicité qui seraient un jour rendues publiques.
Parallèlement au verset précédent de Matthieu,  “ne les craignez donc pas ; rien en effet n’est recouvert qui ne sera révélé ni de caché qui ne sera connu”, Luc offre deux versets, dans deux chapitres séparés,  l'un négatif et l'autre positif ; cette ambivalence a pu influencer Matthieu au point d'inverser les sujets de son verset 27. Car la ténèbre est le lieu des forces obscures et Matthieu est seul à lui avoir conféré un sens positif, contrairement aux autres emplois littéraires de ce terme.

28 Et n'ayez pas crainte de ceux qui tuent le corps mais ne peuvent égorger l'âme.
Le verbe σφάξαι qui est en Ap 6.4 marque un égorgement sacrificiel.
Les autres manuscrits avec tuer sont alignés sur le parallèle de Luc 12.4D05.

34 Ne pensez pas que je sois venu répandre la paix sur la terre. Je ne suis pas venu répandre la paix mais l'épée.35 Je suis venu en effet diviser le fils contre son père, et la fille contre sa mère, et la bru contre sa belle-mère.
Ce propos a de quoi surprendre. Ne serait-il pas une relecture du parallèle lucanien qui, lui, est une constatation lucide de Jésus sur les résultats de sa mission :
Pensez-vous que la paix je sois parvenu à faire en la terre? non point , vous-dis-je, mais la division! Car ils seront, à partir de maintenant, dans une maison cinq, trois ayant été divisés contre deux et deux contre trois; ils seront divisés, père au sujet du fils et fils au sujet du père. Elles seront divisées, mère contre fille et fille contre la mère, belle-mère contre sa belle-fille, et belle-fille contre la belle-mère”.Lc 12.51-53 D05.
Cette constatation serait-elle devenue sous la plume de Matthieu un dessein malveillant de la part de Jésus ? ...

δικάσαι : comme au v 4, et en fonction du latin correspondant avec separare, il y a eu changement phonétique entre le χ et le κ attendu.

37 Celui qui aime fils ou fille plus que moi n'est pas digne de moi.
Phrase absente de B03, D05, P19.

38 Et celui qui ne prend pas sa croix et suit derrière moi n'est pas digne de moi.
Contrairement à l'ensemble des traducteurs, il n'y a pas de raison de répercuter la négation sur le second verbe puisqu'elle n'est ni dans le texte grec de Matthieu ni dans le parallèle lucanien (14.27). Ceux qui se mettraient à la suite de Jésus sans être capables de soulever leur propre croix ne pourraient penser à devenir ses disciples.