Commentaire sur l'Évangile de Luc selon le Codex Bezæ, ch.XV





Photographies du Manuscrit :
Cambridge Digital Library


detail






Luc, XV



12 - Donne moi la part me revenant
La redondance du pronom met en relief la préoccupation du fils cadet.
13 - Après peu de jours
Même ordre des termes en Ac 1,5.

13 - Il dépensa les ressources.
[Il dépensa son capital]
Le père partagea avec ses fils les ressources, ce qui pourrait correspondre aux récoltes, à  une partie des troupeaux , ou aux productions du moment, l'usufruit en quelque sorte. Le fils avait néanmoins demandé au père le partage de l'ousia (v.12), ce patrimoine ou capital constituant l'héritage (cf Tob14,13). Le père ne se déposséda pas du bien foncier mais il indemnisa son fils qui réalisa tout pour avoir des liquidités, et c'est cela qu'il dépensa. Partie des manuscrits ajoutent au v. 30 - le fils *[celui qui a dévoré tes ressources ]; le fils aîné accusait son frère d'avoir dévoré ce qui appartenait au père; ce n'était pas tout à  fait exact, puisque le père s'était défait, au profit de ses fils qui devenaient propriétaires de ces nouvelles ressources. En disant seulement qu'il avait tout dévoré, le codex de Bèze respecte ce fait. A noter la diversité du vocabulaire sur l'avoir ( cf.11,41, 12,15, 14,33, 18,24,28).

14
- Or ayant tout dépensé, advint une famine forte, contre cette région là
La famine: le terme est ici au féminin. La préposiiton κατὰ est empreinte d'une notion d'hostilité., comme si la famine avait été déclenchée par les désordres du fils.
16 - Il était pris du désir.
Un hapax qui a un antécédent connu, Jdt 12,16.
 
15,17  Venant vers lui-même
Ce n'était pas un retour sur lui-même, mais un chemin vers lui même à  l'image d' Abraham que Dieu appelait à  sortir d'Ur pour aller vers lui-même, vers le pays que Dieu lui montrerait (Gn 12,1). Le même verbe revient en Lc 18,4D.
 
19 -21 -Je ne suis pas digne d'être appelé de toi un fils.
Le pronom placé juste après le verbe retient l'attention. par cet ordre des mots inattendu qu'est-ce que Luc avait souhaité faire savoir? Au v.24 le père parlera de son fils en disant : celui-ci mon fils (et non un de mes fils). Il fera amener la "première robe" le fils cadet tenant la première place dans le coeur du père.
24 - A l'instant;
[...]Cet unique emploi par Luc dans le codex de Bèze accentue le sentiment d'immédiateté, et la réaction très émotionnelle du père qui en oubliera de prévenir l'aîné.
29 jamais je n'ai transgressé ton commandement
le verbe parabainw est en Ex 32,8 et Dt 9,12 avec la déviation du droit chemin et l'adoration du veau d'or.

31 - *[ enfant ].

Une adresse qui n'est pas dans le codex de Bèze; en effet les deux fils sont adultes et considérés tels par le père, puisqu'il leur a fait don de ses ressources. Tout en n'étant plus des enfants, ils n'en demeurent pas moins des fils.
Toute la parabole est orientée vers la paternité et la filiation, et le passage de l'enfance à  l'âge adulte; le nom "père" revient 12 fois.